La ritournelle du quai aux fleurs

Extrait de mon dernier recueil, La France aux quatre vents, paru au Temps des Cerises éditeurs.

image

La ritournelle du Quai aux fleurs

Quai de la Mégisserie
Où sont les oiseleurs ?

Où donc est le printemps
Passant du Quai aux fleurs ?

Les oiseaux sont en cage
Et Paris prisonnier

Un homme est torturé
Dans la rue des Saussaies

Les bourreaux font un bal
Desnos est arrêté

Veilleur du Pont-au-Change
Et de la rue de Flandre

L’espoir est au secret
Dessous notre chemise

Beaucoup seront tombés
Pour que le jour se lève

Dans la ville insoumise
Les cloches vont sonner

Barricade est un mot
Qui rime à camarade

Paris des lève-tôt
Voici le Point-du-Jour

Où donc est le printemps
Passant du Quai aux fleurs ?

à la Mégisserie
Rôdent les oiseleurs

Qui oublia l’été
Où tomba la Bastille ?

Te souviens-tu du jour
De l’envol des oiseaux ?

Le Printemps est fermé
Que font les midinettes ?

à Renault-Billancourt
Où sont les ouvriers ?

Le peuple a disparu
Au coin de notre rue

Ah ! Jamais ne finit
La chanson des saisons

Veilleur du Pont-au-Change
Le combat toujours change

Mais d’hier à demain
Elle passe dans les mains

De ceux qui se rebellent
La clef du jour qui vient…

L’hiver se fait la belle
Revoilà les lilas

Il reste des Bastilles
Qu’il faudra faire tomber

Dans quel square est planté
L’arbre de Liberté ?

Les garçons et les filles
Auront toujours vingt ans

C’est un jardin public
Qu’il nous faut inventer

Toute rose est unique
Voici de beaux bouquets !

Reviendra le printemps
Où nous irons danser…

image

 

Laisser un commentaire