Archive de la catégorie ‘actualités’

Ode pour une veste rouge

Dimanche 24 janvier 2021

F+P veste rouge


Parfois, certains s’étonnent :
« Avec tout ce qui a changé
autour de nous et en nous,
avec les défaites,
les désillusions,
les démentis de l’Histoire,
les leçons de la vie…
tu es resté ce que tu étais ? »

C’est vrai, je hante toujours le pavé
des manifs avec toi,
mon bras passé autour de ton épaule,
et nous portons tous deux des vestes de velours rouge
que tu as toi-même
taillées, bâties, cousues.

Des vestes,
nous nous en sommes pourtant
ramassé quelques-unes,
c’est vrai…
Mais jamais
nous n’avons retourné la nôtre.

F veste rouge

En vérité,
je ne suis pas buté ;
si demain le capitalisme,
accepte de faire le premier pas
et — renonçant à ses profits —
se soumet à la loi
du bien commun,
je veux bien,
moi aussi,
penser à changer.

Mais, pour l’instant,
il reste ce qu’il est
et moi aussi.
F veste rouge int

La joyeuse troupe

Samedi 16 janvier 2021

bois coupé

Voici dans l’air vif de ce petit matin
que débarque la troupe des bons copains
Marchant côté à côte ils avancent tout droit
Sachant où ils vont, ils y vont d’un bon pas

Prenant le maquis, la poudre d’escampette
Ils n’ont pour toute arme que des escopettes
mais de la bonne humeur, assez pour tenir
face à l’adversité et pour voir venir

Il y a là Jean à la cape d’échevin
qui change l’eau courante des mots en vin
Yves qui découpe d’une lame affutée
le taillis confus qui croît sous la futaie

Il y a là Juliette qui parle aux écureuils
Victor l’éclaireur, toujours bon pied bon œil
Aurélien-des-loups qui garde la forêt
Et bien sûr Jacqueline aux mains de clarté

Voici Franck distillant le givre hivernal
Dominique en oiseau changeant un journal
Jean-Michel qui sait le secret des cités
et Bernard montreur d’ours qui les fait danser

François joue du piano sur de simples souches
Katia tire des sons de tout ce qu’elle touche
Pedro, lui, fait vibrer les belles fougères
et Fabien la musique des hémisphères

Avancent de conserve Jennifer et Laurent
(Parmi les mycologues, un des plus savants)
Alexis qui va plus vite que le vent
Et Sophie et sa lyre qui marchent devant

Pierre Perce-montagne, qui n’est ni jeune ni vieux
Paul Fend-la-bise, qui n’a pas froid aux yeux
Marie Fille-des-airs, aussi Sûleyman
qui voyage sur un tapis volant

Tous ceux que j’ignore, qui viendront nous rejoindre
Non, notre jeune troupe n’est pas à plaindre
Bons compagnons du bonheur, faux chercheurs d’or,
Salut à qui je ne connais pas encore !

Bury, le 16/01/21

Bonne année 2021

Mardi 29 décembre 2020

Voeux 2021

Les bonnes actions du jeune Staline

Samedi 19 décembre 2020

Staline

Pour l’anniversaire de Joseph Staline,
né le 18 décembre 1878 à Gori en Géorgie.

Koba, le jeune séminariste converti à l’action révolutionnaire
que l’Histoire retiendra sous le nom de Staline,
pour financer l’action clandestine du parti
s’était spécialisé dans le pillage des banques.

Ainsi, agissant dans l’opposition, de manière illégale et violente,
accomplissait-il pour la cause des prolétaires
des actions moralement défendables.

Plus tard, parvenu au pouvoir, assez souvent il lui arriva
d’avoir recours, avec l’aide de la police et de la justice,
contre ses propres camarades, déclarés opposants,
à une  violence cette fois légale…
mais moralement plus discutable.

Staline 1902

Prends garde à qui te soutient

Lundi 23 novembre 2020

Prends garde couteau dos

La fille qui travaille dans la rue a un souteneur
(aujourd’hui, on dit plutôt un proxénète
car les mots grecs font plus savant)
En échange de sa protection
il prend sa part chaque fois que monte un client

Prends garde Prostitution

Le joueur qui court après le ballon
a des supporteurs et il faut faire avec
même s’ils sont parfois insupportables…
Ils t’applaudissent quand tu gagnes
et te sifflent quand tu perds
(Mais ce sont eux qui paient les billets d’entrée
et qui font tourner la boutique du club)

Prends garde Foot

Le dirigeant du club aussi a son souteneur
Il a investi des millions
C’est lui qui négocie les droits télé
Et quand tu cours,  il reste assis
mais il attend son retour sur investissement

La rédaction s’est réunie ; le journal est sauvé
Le directeur a enfin trouvé un repreneur
« Pas question de toucher à la liberté d’expression. »
a-t-il dit. « Le contenu, ce n’est pas dans mes cordes », …
Mais demain, il va licencier
une partie de la rédaction
et changera le directeur.

En te mariant tu as épousé un beau parti,
un parti riche et sympathique
Tu t’es passé « la corde au cou »
comme on ne dit plus guère,
et le nœud se resserre
Prends garde corde cou

Prends garde à qui te soutient…
Car, parfois, il te soutient
comme la corde soutient le pendu

(Tout ceci, bien sûr, appartient au monde d’avant…
Dans le monde d’après, qui a commencé,
les hommes et les femmes sont libres de leur corps,
Les sportifs jouent pour le plaisir
Les journalistes écrivent ce qu’ils veulent
Tout le monde, même dans les affaires, se marie par amour
Et l’argent n’a pas toujours le dernier mot).

Prends garde communiste

le 23/XI/2020

La Simone

Jeudi 19 novembre 2020

Bois simone

Chaque soir, pliée en deux, elle allait déposer près de son tas de bois
une écuelle de soupe
pour les chats du hameau.
Depuis toujours, elle vivait seule
Il y a longtemps qu’elle ne ramassait plus les poires
qui tombaient de ses arbres
et que personne ne  venait manger

Quand l’infirmière est passée,
et qu’elle a constaté qu’un de ses orteils noircissait,
elle lui a dit qu’il fallait voir le médecin.
Mais Simone ne voulait pas – pour rien au monde – retourner  à l’hôpital.

Le lendemain,
les volets étant restés ouverts toute la nuit,
le voisin s’est inquiété.

Sa porte aussi était restée ouverte.
Où était-elle partie ?
Où avait-elle pu se cacher ?
Elle ne pouvait pas être bien loin…

Les gendarmes l’ont trouvée dans l’eau glacée de la citerne
où elle avait réussi à se glisser
pour se noyer.

Au dernier moment
elle a  dû paniquer ;
mais il était trop tard.
Le couvercle de la nuit s’était refermé sur elle.

Elle ne pouvait plus voir les étoiles, au-dessus de chez elle.
Et les étoiles ne l’ont pas vue non plus, qui flottait dans l’eau

pendant que ses chats allaient chercher refuge ailleurs.

IMG_2047

(Sur sa tombe nous avons dispersé
quelques immortelles séchées).

le 13/X/2020
IMG_2040

Chanson de l’innocent nuage

Mardi 10 novembre 2020

nuage

L’homme au bord de la rivière
l’a trompée et salie

Son innocence s’est enfuie
là-bas derrière la saulaie
avec le petit nuage blanc

Ses collègues à l’atelier
par jalousie l’ont trahie

Son innocence s’est enfuie
là-bas derrière la haie des cheminées
avec le petit nuage blanc

Ses propres camarades
dans son dos on médit

Son innocence s’est enfuie
là-bas derrière l’horizon
avec le petit nuage blanc

Et pourtant, toujours elle suit
qui s’effiloche dans le vent
son petit nuage blanc.

saule3

 

Ô jeunesse

Mercredi 4 novembre 2020

Ô jeunesse
infortunée fontaine

Tes bras se jettent dans les airs
et n’attrapent que le vent

Ils filent entre tes doigts, les jours
durs et gris grains de sable

La vie est périssable

Tu as l’avenir devant toi
mais c’est court, bien court
l’avenir, pour rester là
à attendre
sur le bord  du chemin
celui ou celle qui viendra
te prendre
par la main

Ô fontaine
exubérante et triste
palmier unijambiste
assigné à résidence
sur cette place désertée des humains

Cascade impénitente de la joie de vivre
dont l’eau
se perd au caniveau…
Jaillis, étincelante et libre !
entre dans la danse !
Existe !

Ô jeunesse
jet joyeux et rebelle
feu d’artifice futaie liquide
Ta nacre est translucide

Tu portes dans tes branches un arc-en-ciel.

le 27/X/2020

Le Poisson-lion

Dimanche 18 octobre 2020

Poisson lion

Le Poisson-lion
est un envahisseur.
Il vient de l’Océan indien
et peu à peu colonise
toutes les mers de la planète.
(Il paraît qu’à la suite de l’ouragan Katrina
il se serait échappé d’un bocal
quelque part en Floride).

Avec ses épines dorsales,
bariolées et venimeuses,
qui ressemblent aux fanions
que portaient les anciens samouraïs
parfois sur leur armure,
le Poisson-lion a de l’allure.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Poisson-lion est un vorace
qui dévore tout ce qui passe.
Derrière lui la mer
se change en désert.

Faut-il attendre qu’il ait épuisé
son garde-manger
pour qu’à son tour
il disparaisse ?

A moins qu’étant de la race
épineuse des rascasses
on le pêche
et qu’il finisse en bouillabaisse.
poisson-lion pêche

Grandeur et chute de l’ouvrier mineur Stakhanov

Samedi 3 octobre 2020

Stakhanov2

1.
Né en 1905 dans un village du sud de la Russie
Stakhanov était d’une famille de paysans pauvres
(Il leur arrivait lors des disettes de manger du cygne
et de la résine mélangée de cerises).
Il a passé son enfance à labourer les champs
et n’a été à l’école en tout que trois hivers.
Puis il est parti s’embaucher dans les mines du Donbass
promettant à ses sœurs qu’il reviendrait sur un cheval blanc.

2.
La mine de Kadiivka, où il commença à travailler,
avait l’un des plus mauvais rendements du bassin.
Il proposa pour moderniser le travail,
d’abandonner le piolet pour la perceuse à charbon,
de travailler en équipe, l’un creusant, un autre étayant,
et un autre chargeant le fourgon et tirant le poney.
Dans la nuit du 30 au 31 août 1935
(à l’occasion d’un concours  organisé par le Komsomol)
on dit que ce grand gars (1, 85m, 102 kilos)
avait extrait  à lui tout seul 102 tonnes de charbon,
en moins de six heures, soit quatorze fois la norme fixée par l’État.

Stakhanov

3.
Quinze jours, plus tard, il battait encore ce record.
Après les journaux locaux, la Pravda rapporta son exploit ;
(le baptisant au passage Alexeï, au lieu d’Andreï.
Plus tard, au faîte de sa gloire, il  demanda que l’erreur fût rectifiée
mais il était trop tard et Staline aurait répliqué
qu’Alexeï était un beau prénom).
Il fut  donc admis au parti, déclaré Héros du travail socialiste,
reçût l’Ordre du Drapeau rouge, l’Ordre de Lénine,
montré en exemple à tous les travailleurs soviétiques
reçut un appartement, son salaire fut augmenté
et on l’envoya à Moscou à l’Académie de l’Industrie.

 

Stakhanoviste aff 1936
4.
La vie du mineur Alexeï Stakhanov en fut changée
Il n’eut pas de cheval blanc mais fut abondamment fêté.
Sa première femme le quitta pour un policier.
Lors d’un concert donné en son honneur, il s’éprit
d’une fille de quatorze ans  et l’épousa.
A Moscou, on lui confia un poste au Ministère du charbon
(où il s’occupa d’aider ses anciens copains
qu’il invitait dans son appartement, où il jouait, la nuit,
de l’accordéon, buvait, se bagarrait parfois
dans les hôtels de la capitale. Lors d’une réception au Kremlin
Il fit du scandale. Et quand il était invité au Bolchoï
pour les Premières, il s’endormait pendant l’ouverture…)
Staline l’avait mis en garde : « Si ce brave gars continue de faire la noce,
il faudra qu’il change son nom célèbre pour un, plus modeste »,

5.
Après la mort de Staline, son étoile a pâli
l’oudarnik, le travailleur de choc, député au Soviet suprême
eut des accrochages avec Nikita Khrouchtchev
à qui un jour il balança sa carte du parti, en déclarant
qu’il resterait toujours communiste dans l’âme.
On le renvoya dans le Donbass où il occupa diverses fonctions
subalternes dans les mines de charbon
(lui qui pendant la guerre avait dirigé la mine n° 31 de Karangada).
Il buvait de plus en plus et il finit par être interné
dans un hôpital psychiatrique où il trouva la mort
en 1977. D’une crise cardiaque, disent certains.
D’autres, qu’il aurait glissé sur des épluchures de pommes de terre
et sa tempe aurait heurté un coin de table.
Stakhanov brigades

6.
En 1988, le monument qui lui avait été érigé à Kadiivka,
ville de ses hauts faits rebaptisée de son nom,
fut déboulonné ; car le secrétaire local du parti avait révélé
que deux camarades étayaient pendant qu’il creusait.
(Comme si, d’avoir été collectif, l’exploit fût moins socialiste).

Reste l’histoire pas ordinaire d’un ouvrier ; le seul
à avoir jamais donné son nom à une ville
(même si depuis, elle aussi  a été débaptisée)
et laissé un mot, le stakhanovisme,
entré dans le lexique universel
(lui qui n’était pas vraiment un intellectuel).

L’ouvrier mineur promu modèle de l’Homme nouveau
Andreï ou Alexeï, qu’importe, Stakhanov
fut, semble-t-il, un brave gars,
pas tout à fait fini…
L’Homme nouveau n’était pas complet.
(Mais cette histoire non plus n’est peut-être pas finie).

5e99ad7285600a592a28debc

123456...32